loading...
FR EN

Pollutions

Oxydes d'azote (NOx)

Les oxydes d’azote

Les oxydes d’azote (NOx) proviennent de la combinaison de l’oxygène et de l’azote lors des processus de combustion.

Le monoxyde d'azote (NO) est issu des phénomènes de combustion à haute température par oxydation de l'azote de l'air.

Le dioxyde d'azote (NO2) est, quant à lui, un polluant dit secondaire, car il provient majoritairement de l'oxydation dans l'atmosphère du NO.

Le trafic routier est une source d'émission de NO et de NO2

Les cuisinières fonctionnant au gaz peuvent être une source intérieure de pollution aux oxydes d'azote

Une contamination de l’air intérieur qui provient de l’air extérieur

Leur présence dans les locaux est due à des sources externes (foyers pour l'industrie et le chauffage, trafic automobile) ou internes telles que les appareils fonctionnant au gaz (cuisinières, chaudières, chauffe-eau, poêles à pétrole) et dans une moindre mesure, les poêles à bois ou à essence et la fumée de cigarette.

Des effets sanitaires discutables pour des faibles concentrations

Bien que les études expérimentales sur l'animal et l'être humain montrent une réelle toxicité du dioxyde d'azote, les résultats des études épidémiologiques ne sont pas aussi probants. En effet, les conséquences pulmonaires d'expositions contrôlées à de fortes concentrations de dioxyde d'azote sont connues chez l'être humain et l'animal, mais l'impact sanitaire des faibles concentrations est bien moins démontré à travers les études épidémiologiques. Cependant, les asthmatiques constituent un groupe sensible au dioxyde d'azote : l'exposition au NO2 entraîne une altération de leur fonction pulmonaire et une augmentation de la sensibilité des voies aériennes aux bronchoconstricteurs.

Popup Cookie Consent Box