loading...
FR EN

Pollutions

Fumée de tabac environnementale (tabagisme passif)

La fumée de tabac environnementale : un tabagisme passif

La fumée de tabac environnementale est celle qui provient des cigarettes, pipes ou cigares qui se consument ainsi que celle qui est exhalée par le fumeur.

Cette fumée contient plus de 3000 substances dangereuses. L'exposition des non-fumeurs à la fumée de tabac environnementale s'appelle le tabagisme passif.

Le tabagisme passif est responsable d’irritations et d’infections respiratoires

La fumée de tabac environnementale irrite les yeux, le nez et la gorge des personnes qui y sont exposées. Les nourrissons et les enfants de parents fumeurs sont plus fréquemment sujets aux infections des bronches, du nez, de la gorge et des oreilles. Les enfants exposés au tabagisme passif ont plus de risques de développer des problèmes respiratoires en grandissant. Les femmes qui sont fortement exposées pendant leur grossesse ont tendance à avoir des bébés moins gros à la naissance.

L'exposition à la fumée de tabac environnementale est particulièrement dommageable pour les personnes ayant des problèmes respiratoires et provoque, chez les asthmatiques, une augmentation de la fréquence et de la gravité des crises. Un risque plus élevé de cancer du poumon a été mis en évidence parmi des non-fumeurs exposés à la fumée de tabac environnementale.

Une réglementation spécifique pour le tabagisme passif

  • Code de la Santé Publique articles L-3511-1 à L-3512-2 ;
  • Loi du 10 janvier 1991 dite Loi Evin (JO 12/01/1991) relative à la lutte contre le tabagisme et l'alcoolisme ;
  • Décret n° 92-478 du 29 mai 1992 fixant les conditions d'application de l'interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif ;
  • Circulaires DG/DH n° 330 du 8 juin 1999 et DH/EO2/DGS/2000/182 du 3 avril 2000 relatives à la lutte contre le tabagisme dans les établissements de santé ;
  • Circulaire DRT 99/8 du 18 juin 1999 relative à la lutte contre le tabagisme sur les lieux de travail.