loading...
FR EN

CAMPAGNES

Qualité de l’air intérieur, confort et consommations d’énergie dans 7 maisons performantes en énergie

Une étude sur 7 maisons performantes en énergie

Cette étude a été initiée en 2008 lorsque les connaissances scientifiques sur la qualité sanitaire et le bien-être des occupants des bâtiments économes en énergie étaient très limitées et lorsque des interrogations se posaient sur de possibles contreperformances. Dans le cadre de cette étude, un outil d’évaluation de la qualité de l’air intérieur, du confort et des consommations d’énergie réelles a été élaboré, testé et optimisé sur sept habitations économes en énergie récemment construites.

Découvrez le rapport "Évaluation de la qualité de l’air intérieur, du confort des occupants et des consommations énergétiques réelles des bâtiments performants en énergie" dans la partie téléchargement de cette page (bientôt disponible).

Une maison performante en énergie / Crédit ADEME PREBAT

Un suivi expérimental de la qualité de l’air intérieur et du confort

Chaque maison a fait l’objet d’un suivi expérimental de la QAI et du confort sur une durée d’une semaine à trois reprises : en période d’inoccupation (juste avant réception), en période d’occupation en été et en hiver. Les consommations d’énergie ont été évaluées à partir des factures d’énergie (électricité et gaz) et de consommation d’eau et de bois et pour deux d’entre-elles, un suivi individuel des consommations totale et par poste a été effectué.

Des concentrations en polluants élevées à l’intérieur des maisons performantes en énergie

La qualité de l’air intérieur est différente en fonction de l’occupation ou de l’inoccupation des maisons.  Le renouvellement d’air insuffisant est responsable de ce constat. Le caractère récent des constructions étudiées semble être à l’origine des concentrations élevées des polluants chimiques (COVT, COV et aldéhydes) pour les deux périodes de suivi.