loading...
FR EN

CAMPAGNES

Campagne nationale Logements 2

Un nouvelle campagne nationale Logements à l'automne !

Plus de 15 ans après la première campagne nationale Logements, le parc de logements et les habitudes de vie ont évolué. Les matériaux de construction et les produits de grande consommation ont également évolué dans leur composition, en incorporant de nouvelles substances.

C’est dans ce contexte que l’OQAI engage la campagne nationale Logements 2.


​​​​​​​

Les polluants émergents, perturbateurs endocriniens et pesticides au premier plan

Cette nouvelle campagne vise à déterminer l’évolution de la qualité de l’air dans les logements en France depuis la première campagne nationale menée en 2003-2005 et à rechercher plus spécifiquement des polluants émergents, perturbateurs endocriniens et pesticides. Ces données permettront de pallier le manque de connaissances sur notre exposition au quotidien dans notre logement, de mettre à jour les valeurs sanitaires de référence et de rechercher les contributions de la pollution intérieure parmi les caractéristiques de l’environnement, du bâtiment, du ménage et de leurs activités domestiques.

​​​​​​​

Les appareils de mesure sont protégés par un portoir spécifique (étude pilote CNL2)

Les capteurs connectés font leur apparition dans les campagnes de l'OQAI !

La campagne associe la mise en place d’instruments de mesure au domicile et l’administration de questionnaires. Les résultats des mesures permettront d’établir des distributions de concentrations observées à l’échelle du parc de logements, dans l’air et les poussières déposées sur les surfaces. Des analyses statistiques seront mises en œuvre pour valider les combinaisons d’informations entre données de mesure et de questionnaires.

Des capteurs connectés seront également déployés pour tester la possibilité de documenter à moindre coût certains indicateurs de la qualité de l’air intérieur.

​​​​​​​

Santé Publique France et l'Anses parmi les nombreux partenaires

Les foyers enquêtés sont tirés au sort parmi les participants de l’enquête européenne de santé EHIS 2019 qui ont accepté de transmettre leurs coordonnées pour être recontactés. Pour cet échantillonnage, la campagne bénéficie du concours de la Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (DREES) et de l’Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé (IRDES).

Cette campagne est menée en partenariat avec Santé publique France, pour déterminer les liens entre la pollution de l’air intérieur et la santé des ménages, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et le dispositif de la phytopharmacovigilance (PPV), pour le volet « Pesticides », l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), pour enrichir la connaissance sur les niveaux d’exposition au radon dans les logements notamment dans les zones à faible risque (zones 1 et 2), et l’Institut Pasteur/l’université de Lille pour le volet « Moisissures ».

​​​​​​​

Une campagne financée par les ministères de l'Environnement, du Logement et de la Santé et par l'ADEME

​​​​​​​Outre les financements apportés par les partenaires, la campagne nationale Logements 2 est financée par les ministères en charge de l’Environnement, du Logement et de la Santé, ains que l’Agence de la transition écologique (ADEME).

La campagne CNL2 en quelques chiffres et dates