loading...
FR EN

Qu’est-ce que l’amiante ?

L’amiante est un minéral d’origine naturelle, dont la variété minéralogique cristalline fibreuse la plus fréquemment rencontrée est le chrysotile (serpentine) appelé également « amiante blanc ».

L’amiante peut aussi se rencontrer sous cinq autres variétés, regroupées dans la famille des amphiboles : l’amosite (amiante brun), la crocidolite (amiante bleu), la trémolite, l’actinolite et l’anthophyllite.


Des fibres d'amiante observées au microscope

Des propriétés physico-chimiques exceptionnelles...

Le succès de l’amiante est dû à ses propriétés physico-chimiques exceptionnelles : ininflammabilité (supérieure à 1000°C), isolation thermique, acoustique et électrique, bonne résistance mécanique, imputrescible, etc. De ce fait, l’amiante a été massivement utilisé entre 1950 et 1980 dans l’industrie et le bâtiment.

Le matériau le plus exploité en France est l’amiante-ciment utilisé notamment dans la fabrication des toitures. D’autres matériaux comme les dalles de sol en vinyle-amiante, les isolants des calorifuges, les plaques de faux-plafonds, les enduits, colles et joints ont également été largement utilisés.

Quels sont les risques sanitaires liés à l’amiante ?

L’amiante représente un danger pour la santé lorsque les fibres en suspension dans l’air sont inhalées. Les caractéristiques morphologiques de l’amiante permettent aux fibres de pénétrer profondément dans l’appareil respiratoire, jusqu’au niveau des alvéoles pulmonaires.

Les moyens de défense du corps humain ne permettent pas d’éliminer ces fibres d’amiante très résistantes : c’est ce qu’on appelle la biopersistance. Ce pouvoir des fibres d’amiante peut entrainer des réactions inflammatoires localisées telles que les plaques pleurales, ainsi que des pathologies souvent mortelles comme le mésothéliome, également appelé cancer de la plèvre, et le cancer broncho-pulmonaire.

Ces pathologies apparaissent souvent après un temps de latence pouvant aller de plusieurs années à quelques décennies.