loading...
FR EN

CAMPAGNES

Qualité de l’air intérieur dans les lieux de loisirs

Les lieux de loisirs : un environnement à ne pas négliger

Les objectifs du travail réalisé dans le cadre du programme de l’OQAI sur les lieux de vie fréquentés par les enfants étaient d’une part d’évaluer la fréquentation et le temps passé par les enfants de 0 à 18 ans dans les lieux de loisirs couverts et dans les lieux de garde collectifs, et d’autre part d’évaluer la fréquentation des piscines par les femmes enceintes. Les données ont été recueillies par téléphone auprès d’un échantillon de ménages tirés au sort selon un plan d’échantillonnage tenant compte de la localisation géographique et des tailles d’unités urbaines.


Concernant les lieux de garde collectifs, 22.3% d’enfants d’âge pré-scolaire et 27% de maternelle les fréquentent. Les salles de sport sont quant à elles les lieux de loisirs les plus fréquentés en termes de nombre d’enfants et de temps passé.

La piscine est le 4ème lieu de loisirs en termes de fréquentation. Les primaires les fréquentent plus que les autres enfants à la fois dans le cadre scolaire et extrascolaire. Le nombre de bébés nageurs dans cette étude a été évalué à 3.7% des enfants de moins de 3 ans. Concernant les femmes enceintes, entre 2002 et début 2007, 41.6% d’entre elles ont fréquenté au moins une fois la piscine durant leur dernière grossesse.

Découvrez le rapport "Budget-espace-temps-activités des enfants des lieux de loisirs et de garde" dans la section "A télécharger" au bas de cette page.

Les piscines couvertes : une pollution spécifique de la qualité de l’air intérieur

Dans le cadre du programme de l’OQAI concernant les lieux de vie fréquentés par les enfants, une étude a été menée sur la qualité de l’air dans les piscines couvertes. Les objectifs étaient notamment de réaliser une recherche bibliographique sur les niveaux de pollution dans l’air des piscines en France et à l’étranger et de recueillir auprès d’un échantillon de piscines couvertes des données sur leurs caractéristiques, les types de traitements utilisés, les niveaux de pollution, la fréquentation des enfants (0-18 ans). La recherche bibliographique a mis en évidence que les composés les plus étudiés dans l’air au-dessus des bassins sont la trichloramine et le chloroforme (produits qui dérivent du chlore, largement utilisé dans la désinfection de l’eau). La trichloramine a des effets irritants reconnus. Quant au chloroforme, il est reconnu cancérogène probable pour l’homme par le CIRC. Une enquête par questionnaire a également été réalisée auprès de 500 piscines échantillonnées en fonction de leur localisation géographique et de leur nombre de bassins afin de recueillir leurs caractéristiques. Cette étude suggère que très peu de données sur la qualité de l’air sont disponibles auprès des établissements, mais apporte des éléments utiles pour l’amélioration des situations de pollution dans les piscines (qualité de l’eau et de l’air).

Découvrez le rapport "Les piscines couvertes en France - caractéristiques, fréquentation et qualité de l’air" dans la section "A télécharger" au bas de cette page.

La qualité de l’air intérieur dans les patinoires : brisons la glace !

Ce travail, réalisé dans le cadre du programme d’action de l’OQAI sur les lieux de vie fréquentés par les enfants, avait pour objectif de présenter un inventaire des patinoires françaises et décrire leurs caractéristiques, et d’estimer la fréquentation des patinoires par les enfants. Les polluants de l’air intérieur des patinoires sont principalement, le CO, le NO2, ainsi que les COV et les particules. Les sources principales de ces polluants sont les engins utilisés pour le lissage de la glace (surfaceuse et coupe-bordure). Les surfaceuses thermiques fonctionnant au gazole ou à l’essence, sont celles qui émettent le plus de CO. L’autre source potentielle de pollution est le chauffage. Concernant les systèmes de ventilation, 46% des patinoires enquêtées ont déclaré posséder une extraction mécanique ou un système de recyclage de l’air, et 7.5% des patinoires seraient ventilées naturellement. De plus, certains systèmes de ventilation sont régulés automatiquement au moyen de sondes de CO. Concernant la fréquentation, les patinoires présentent des conditions d’accueil très différentes en terme de mois d’ouverture et de fréquentation maximale autorisée. Cette étude met en lumière l’importance de sensibiliser les gestionnaires de patinoires au respect des recommandations du conseil supérieur d’hygiène publique de France (CHSPF) afin de protéger la santé des utilisateurs de ces équipements sportifs et récréatifs.

Découvrez le rapport "Les patinoires couvertes en France - caractéristiques, fréquentation et qualité de l’air" dans la section "A télécharger" au bas de cette page.